Noulet & Dassier : TRAITE DES CHAMPIGNONS... Toulouse 1838

COMESTIBLES,
SUSPECTS ET VENENEUX,
qui croissent dans le bassin sous-pyrénéen
____________________
Toulouse & Paris , J.-B. Paya libraire-éditeur , 1838

650€TTC

Un volume in 8°, reliure d'époque demi basane fauve, dos lisse orné, tranches jaunes. XXX (2) 258 (3) pages illustrées de 43 lithographies colorées hors texte (numérotées 1 à 42, mais il y a deux planches numérotées 4).
Rousseurs et taches éparses, coiffe supérieure arasée, néanmoins exemplaire très présentable. Rare.
Première (et seule à ma connaissance) édition de l'un des premiers guide des champignons à l'usage du grand public.Il est rédigé par deux médecins toulousains, Jean-Baptiste Noulet (1802-1890), spécialiste de la géologie et de la botanique régionales , et Augustin Dassier (1805-1863) qui s’intéressait à l’hygiène publique et à la médecine. Ils ont l'ambition de s'adresser "véritablement à tous", non seulement aux professionnels concernés par les empoisonnements, comme les médecins ou les magistrats, mais surtout aux amateurs gourmands de champignons, dans une région "où le goût des champignons est poussé aussi loin qu'en Italie". L'aire géographique concernée est le "bassin sous-Pyrénéen", que Noulet a été le premier à définir quelques années auparavant, et qui correspond grosso-modo au Midi toulousain.

L'ouvrage débute par un « Tableau analytique des genres » qui renvoie aux pages de description des espèces et une introduction générale sur les champignons (avec une planche « Organographie » qui illustre les mots techniques utilisés). Les auteurs décrivent ensuite soigneusement  chaque espèce, "afin de distinguer sûrement une bonne d'une mauvaise", en donnant leur nom en français, suivi du nom scientifique et des variantes en français et en "patois". Ils émettent des avis sur leur caractère comestible ou non et le cas échéant sur leur dangerosité, la description des effets néfastes en cas d’empoisonnement et des conseils d’administration médicamenteuse en cas d’urgence. Ils ne se privent pas de donner à l'occasion quelques recettes comme la croûte aux mousserons, les morilles farcies ou les truffes au vin de Champagne. Rigoureux dans l'ensemble, ce traité comporte une erreur majeure :  l' Entolome livide, sous le nom d’Agaric phonosperme, est présenté comme « alimentaire » : il « s’accommode fort bien à la sauce blanche, ou frit à la poële… C’est un mets facile à digérer. » C'est en fait un champignon toxique.

Produits liés

Contact:

(+33) 6 43 57 62 08

Lettre d'informations

Recevez nos actualités.